Flash info

Performance des athlètes ivoiriens à l’international: Une lueur d’espoir avant les Jeux olympiques 2024



La recherche de l’excellence au niveau du sport ivoirien est une réalité depuis quelques années. Et pour encourager cela, le ministère dédié ne rate pas l’occasion d’honorer et d’encourager les meilleurs athlètes. Ce qui a été fait mercredi et jeudi dernier pour ceux qui se sont distingués durant le premier semestre de l’année.

127 médailles en six mois

Le bilan des lauriers glanés par les athlètes ivoiriens sur le plan international lors du premier semestre de l’année (janvier à août 2022) est flatteur. Ce sont au total 127 médailles (33 or, 43 argent et 51 bronze) que les Ivoiriens ont ramenées de leurs expéditions, avec 12 fédérations. La Fédération ivoirienne d’athlétisme du président Kouamé Jeannot s’est taillée la part du lion avec 42 médailles. Elle est suivie de celle du taekwondo qui, lui, a raflé 20 médailles.

Les sports de combat se sont bien illustrés avec également le judo du président Seydou Dabonne qui s’est offert au total 17 médailles dans ses différentes sorties internationales. Parmi ces fédérations, plusieurs ont leurs disciplines inscrites aux Jeux olympiques. Ce qui constitue une belle lueur d’espoir pour les Ivoiriens à ce grand rendez-vous du sport mondial qui aura lieu dans deux ans à Paris, en France.

Ce qui est encourageant, c’est que la majorité des médailles remportées sont l’œuvre d’athlètes espoir. A l’instar de la taekwondo-in ivoirienne, Laurène Ossin qui a été championne du monde cadet, plusieurs athlètes ont également glané des médailles dans les catégories des jeunes. Même si certains ont ciblé les J.O de 2028, d’autres ont les atouts pour éclore au haut niveau dès 2024.


L’engagement ferme de l’État de Côte d’Ivoire



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview