Flash info

AUDIT À LA FIF, UN TROU DE PLUS D’UN MILLIARD DÉCOUVERT PAR LE COMITÉ DE NORMALISATION



Face à la presse le samedi 3 avril, la présidente du comité de normalisation, Mariam Dao Gabala, a annoncé d’un audit est en cours depuis sa prise de fonction à la maison de verre. Un trou de plus d’un milliard a été découvert.

Les responsables du comité de normalisation de la FIF avouent avoir eu des difficultés pour payer les salaires du mois de février des agents de l’institution, car les caisses étaient totalement vides au moment de leur installation. Un audit a donc été demandé pour faire la lumière sur la situation.

« Lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté un appauvrissement des clubs. La maison n’avait même pas de trésorerie suffisante pour payer, ne serait-ce que, les salaires des employés. Nous avons trouvé une trésorerie négative de plus d’un milliard. Je n’irai pas plus loin. Même s’il est vrai que cela peut s’expliquer par les dettes sociales et autres. C’est la raison qui nous a poussés à commanditer un audit. Mais il faut être précis. L’audit part de 2019 à 2020 pour nous permettre de savoir l’étendue des difficultés de la FIF. Rassurez-vous, ce n’est pas pour faire la chasse aux sorcières » fait savoir Mariam Dao Gabala, présidente du comité de normalisation.


Selon certaines informations, il y aurait des travailleurs fictifs à la maison de verre. Des personnes payées à ne rien faire. Une situation que le comité de normalisation a décidé d’examiner de près.

« Nous avons découvert une centaine d’employés ici à la FIF. Il était donc important de vérifier le poste de chacun. Pour cela, nous avons demandé à madame Bilé de rencontrer les agents un par un afin de connaître leur rôle réel dans la maison. C’est important pour mieux connaître le personnel et l’affecter là où il faut. Nous allons même renforcer certains départements dépourvus de personnel » a annoncé la sénatrice.

Mariam Dao Gabala a profité de l’occasion pour annoncer la prolongation du contrat de Patrice Beaumelle, le sélectionneur des éléphants de Côte d’Ivoire. Selon elle, « on ne change pas une équipe qui gagne ».





Photos inedites



Facebook

Interview