Flash info

Cancer en Côte d’Ivoire : Près de 11.000 décès enregistrés en 2020



« Le cancer constitue un véritable problème de santé publique dans le monde avec plus de 15 millions de nouveaux cas enregistrés en 2020. Et en Côte d’Ivoire, selon les dernières statistiques, nous avons environ 17.000 nouveaux cas détectés en 2020 avec près de 11.000 décès. Ce qui représente un taux de mortalité très élevé. Le diagnostic tardif au niveau des hôpitaux et la difficulté de mettre en place des traitements appropriés en sont les principales raisons », s’est indigné Prof. Adoubi Innocent, directeur coordonnateur du programme national de lutte contre le cancer(PNLC). C’était le vendredi 29 octobre 2021, lors de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le cancer, couplée à la clôture de la célébration d’octobre rose 2021 dédié au cancer du sein, qui s’est tenue à Agboville.
Prof. Adoubi Innocent ( coordonnateur du PNLC): "Le cancer se soigne de mieux en mieux grâce aux efforts de l’État de Côte d’Ivoire et des partenaires techniques et financiers"

Pour le cancérologue, les causes du diagnostic tardif sont l’ignorance, la pauvreté et les difficultés d’accès aux centres de soins et de prise en charge. « Le cancer se soigne de mieux en mieux grâce aux efforts de l’État de Côte d’Ivoire et des partenaires techniques et financiers », a-t-il ajouté, en présence de Dr. Charles Koffi Aka, directeur de cabinet du ministère de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, représentant le ministre Dimba N’Gou Pierre.

« Je suis très heureux de me retrouver avec vous, ce matin, pour procéder à l’inauguration du Centre d’oncologie médicale et de de radiothérapie, le premier du genre en Côte d’Ivoire. Ce moment est historique, car il marque une avancée importante dans le secteur de la santé dans notre pays », avait déclaré le président Alassane Ouattara, le 18 décembre 2017, lors de l’inauguration officielle du premier Centre de radiothérapie de Cote d’Ivoire.

« 60 à 70% des cancers sont évitables par des moyens de prévention. Et la prévention est notre cheval de bataille au niveau du plan cancer parce que c’est avec la prévention que nous pouvons changer le visage du cancer en Côte d’Ivoire… Nous pouvons agir sur les 3 cancers les plus fréquents, notamment, le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus et le cancer de la prostate. Et ce, par la prévention, par le diagnostic et la prise en charge car ils représentent plus de 60% des cancers en Côte d’Ivoire, selon les statistiques du registre des cancers d’Abidjan », a indiqué le premier responsable du PNLC.

« Le cancer du col de l’utérus est le deuxième cancer chez la femme…Le cancer du col de l’utérus peut être évité par la vaccination. Le cancer du sein est un cancer dont le diagnostic précoce garantit la guérison dans plus de 80% des cas. Selon les statistiques de 2020, sur 3404 cas de cancers du sein en Côte d’Ivoire, nous avons eu près de 1700 décès. Seules l’information et l’éducation, l’accessibilité aux moyens de diagnostics peuvent nous amener à atteindre 60 à 70% de stade de début… Le cancer de la prostate est le premier cancer chez l’homme après 40 ans. Tout comme le cancer du sein, le cancer de la prostate est guérissable », a rassuré Prof. Adoubi Innocent.

Tizié TO Bi

Correspondant régional





Photos inedites



Facebook

Interview