Flash info

Burkina Faso : L’Etat ivoirien peut-il extrader son compatriote Blaise Compaoré accusé dans l’assassinat de Sankara ?



Il y règne sans partage jusqu'à sa chute le 30 octobre 2014. Réfugié en Côte d'Ivoire, le Gouvernement ivoirien lui donna, à sa demande, la nationalité ivoirienne, deux semaines plus tard alors qu'il était sous le coup d'un mandat d'arrêt international de son pays.
 
Le décret n°2014-701 du 17 novembre 2014 portant naturalisation de M. Compaoré sera publié au journal officiel du 18 janvier 2016 (JO n°05). Aujourd'hui, la justice militaire Burkinabè a inculpé M. Compaoré pour attentat à la sûreté de l'État, complicité d'assassinats de M. Sankara et recel de cadavres.

Questions:

Alors qu'il existe des traités d'extradition entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire, le Gouvernement ivoirien peut-il légalement refuser d'extrader M. Compaoré sous prétexte que l'Etat ivoirien n'extrade pas ses citoyens ? En d'autres termes, la nationalité ivoirienne de M. Compaoré pourrait-elle le mettre à l'abri des poursuites judiciaires burkinabè ?





Photos inedites



Facebook

Interview