Flash info

Neuf pôles agricoles pour garantir une agriculture pérenne en Côte d’Ivoire



Les projets de neuf pôles agricoles sont en cours en Côte d’Ivoire pour garantir une agriculture pérenne et la sécurité alimentaire.

Il s’agit des zones du Nord ( Bagoué, Poro, Tchologo et Hambol), du Nord-Est (Bounkani et Gontougo), du Centre (Bélier, Gbêkê, N’zi et Iffou), du Sud ( Agnéby-Tiassa et la Mé) et à l’Ouest (Tonkpi et les régions environnantes).

La première agropole concerne la région du Bélier et le district autonome de Yamoussoukro. Ce projet, à hauteur de 80 milliards de FCFA, en 2018, devrait profiter à plus 100 000 personnes dans le Bélier. Il favorise une production additionnelle de 465 000 tonnes par an avec la valorisation de 120 000 tonnes de tubercules de manioc. Il va générer au total 19 000 emplois permanents à terme.

Pour le projet agropole Sud, une enveloppe de 44 milliards FCFA modulable a été allouée en 2019. Ce projet qui inclut les régions de l’Agnéby-Tiassa et la Mé vise à révolutionner cette zone à travers la valorisation de sa production agricole.

Celui du pôle agro-industriel dans la zone Ouest de la Côte d’Ivoire vise la performance des principales matières premières que sont le café-cacao, en vue d’une économie locale durable.

Avec le pôle agro-industriel dans la zone Nord, le gouvernement veut contribuer à la structuration des filières anacarde, mangue et oignon, puis relancer la filière riz.

Le pôle agro-industriel dans la zone Nord-Est aide à développer davantage, les cultures de rente que sont le café et l’hévéa et des cultures vivrières, notamment la banane plantain et le riz.

Le projet devrait contribuer à amorcer l’industrialisation des régions du pays à partir du secteur agricole par la mise en place de plusieurs programmes ambitieux de mécanisation, d’emploi des jeunes et de promotion du capital humain.

Le projet de pôle agro-industriel ou agropole s’inscrit dans le cadre du Programme national d’investissement agricole de deuxième génération (PNIA 2) qui est adossé au PND 2021-2025.

Cette initiative vise à transformer le secteur agricole selon une approche innovante et à créer de la richesse pour une croissance forte, inclusive, durable.

L’objectif du projet est de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers une dynamisation des filières agricoles porteuses et une implication accrue du secteur privé, des jeunes et des femmes.

Les agropoles intègrent les questions de production agricole aux autres services sociaux de base (eau, électricité, santé et éducation), aux services TIC, à la finance de proximité, à la mécanisation agricole, la formation professionnelle, la commercialisation et la valorisation des produits agricoles sur place.

Ces projets ont été développés par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani devant les bailleurs de fonds, lors de la réunion du Groupe consultatif pour le financement du Plan national de Développement (GCPND) 2021-2025, mercredi 15 juin 2022.








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview