Flash info

Côte d’Ivoire / La mairie de Yopougon invite les transporteurs au respect du code de la route



La mairie de Yopougon a invité lundi 22 novembre 2021, les usagers de la route et les professionnels du transport à respecter le code de la route, afin d’éviter le paiement de contraventions, assurer une meilleure fluidité routière et atténuer les accidents de circulation au profit de tous.

Cet appel du maire de Yopougon a été lancé suite à la grève de 72 heures des chauffeurs de transport en commun de la commune, rapporte une note d’information du service de communication transmise à l’AIP.

Les chauffeurs des transports en commun à Yopougon ont entamé ce même jour, un arrêt de travail de 72 heures pour protester contre les papillons (contraventions) délivrés par les agents de la police municipale de la circonscription. 

Les chauffeurs de minicars communément appelés “gbakas”, de taxis communaux (wôrô-wôrô) et de tricycles ont décidé pour la plupart de garer leurs engins quand d’autres, à bord de leurs voitures, sillonnent les rues en scandant « nous souffrons, nous souffrons on veut plus de papillons de la mairie ».

La mairie de Yopougon déplore qu’un arrêt de travail des acteurs du transport soit observé suite à l’arrêté municipal portant règlement de police en matière de circulation routière.

« Face à la recrudescence de l’incivisme constatée sur la voie publique, un arrêté municipal, arrêté N° 27/MYOP/SG du 24 septembre 2021, portant règlement de police en matière de circulation routière a été mis en place. L’arrêté avait été mis en place en 2018, suite à une vaste campagne de sensibilisation. (…) Il s’agit de contraventions liées au non-respect des règles de circulation concernant tous les usagers de la route opérant sur le territoire communal », précise la note.

Un Comité de gestion de litiges avait été mis sur pied pour une franche collaboration dans l’application des mesures portant règlement de police en matière de circulation routière ainsi que les propositions du monde du transport pour une mise en œuvre efficace des mesures visant à assurer une meilleure fluidité routière dans la commune.

Quant aux chauffeurs des transports en commun à Yopougon, ils souhaitent la suppression  du  “papillon banalisé” délivré par les agents de la police municipale.










Photos inedites



Facebook

Interview