Flash info

Côte d'Ivoire/investi officiellement candidat du PPA-CI : Gbagbo s'engage à faire un seul mandat une fois élu en 2025



L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a été investi officiellement le vendredi 10 mai 2024 au palais de congrès de l'hôtel Ivoire d'Abidjan, candidat du parti des peuples africains-Côte d'Ivoire ( PPA-CI) à l'élection présidentielle ivoirienne de 2025 s'engageant solennellement à " faire un seul mandat pour fixer les clous" s'il est élu président de la République.

Cette désignation de M. Gbagbo en tant que candidat du PPA-CI à la Présidentielle de 2025 a été entérinée par la convention de ce parti qui s'est tenue avant la cérémonie d'investiture.

" (...) En vertu des pouvoirs qui m'ont été conférés par la convention, j'ai l'honneur de vous investir candidat du PPA-CI ", a dit Dr Assoa Assou le premier vice-président du PPA-CI à M. Gbagbo.

" Chers amis, une fois encore, j'accepte d'être votre candidat pour aller à la bataille parce qu'il s'agit de la Côte d’Ivoire et de l'Afrique", a dit M. Gbagbo s'engageant à faire un seul mandat une fois élu en 2025 pour " fixer les clous ".

" Le premier engagement que je peux prendre devant vous, c'est que je vais faire un seul mandat pour fixer les clous. Je vais faire un seul mandat où tout sera bouclé", a affirmé le président du PPA-CI dans un discours qui a duré plus d'une heure d'horloge devant une foule de partisans surexcités.

Poursuivant, il a plaidé pour la réconciliation des ivoiriens appelant les politiques " à apporter l'apaisement aux ivoiriens".

" Donnez-moi le pouvoir en 2025, je vous le rendrai. Les gens croient que gérer un pays, c'est une affaire d'économiste. Ce n'est pas vrai. De Gaulle, Pompidou, Jacques Chirac n'étaient pas des économistes. C'est l'homme politique qui décide de la politique économique. Et moi, je suis très fier d'être historien ", a soutenu l'ancien pensionnaire de la prison de la Haye.

Par ailleurs, M. Gbagbo qui dit douter de la crédibilité de la Commission électorale indépendante ( CEI) a demandé de changer cette institution électorale " dans sa constitution et sa structuration ".

" Je m'engage aussi à transférer effectivement la capitale à Yamoussoukro. Je m'engage à faire acheter les produits agricoles au juste prix. Je m'engage à désendetter la Côte d’Ivoire ", a entre autres, promis le président-candidat du PPA-CI à l'élection présidentielle de 2025.

Auparavant, Justin Katinan Koné, le président du Conseil stratégique et politique du PPA-CI, a présenté le projet de société de M. Gbagbo pour la Côte d'Ivoire dénommé " Les 10 piliers de la renaissance ".

Dans le même élan, l'ancien ministre du budget du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo a affirmé que son mentor auditera la dette publique ivoirienne une fois à la tête de la Côte d’Ivoire.

Après son investiture, le candidat déclaré du PPA-CI à la présidentielle de 2025 a reçu une clé symbolique pour dit-on " ouvrir toutes les régions de la Côte d’Ivoire ".

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, président du PPA-CI, rappelle-t-on, a été radié de la liste électorale ivoirienne pour avoir été déchu de ses droits civiques et politiques.

Son parti qui estime que cette exclusion est " injuste " entend dialoguer avec le pouvoir d'Abidjan pour sa réinscription sur la liste électorale afin qu'il brigue la magistrature suprême du pays en 2025.



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview