Flash info

Côte d’Ivoire/Éducation: La Direction des cantines scolaires et le Pam lancent une étude pour améliorer l’alimentation des élèves



Basée sur le coût/bénéfice de l’alimentation scolaire en Côte d’Ivoire, une étude a été lancée par la Direction des cantines scolaire (Dcs) et le Programme alimentaire mondial (Pam) le 12 janvier 2023, à la Direction de l’encadrement des établissements privés sise à Abidjan-Plateau.

Cette étude aidera le gouvernement ivoirien à mieux comprendre les avantages à long terme de l’alimentation scolaire. Mieux, elle servira de guide aux décideurs et permettra de mesurer l’impact du programme sur le développement du capital humain et sur l’économie du pays.

Au nom de Mariatou Koné, ministre de l'Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Raoul Kouadio, directeur de cabinet, s’est convaincu de l’efficacité des recherches qui, pour lui, fourniront certainement des évidences sur l'intérêt d'investir dans l'alimentation scolaire.

« Elle aidera l’Etat à mieux cerner l’incidence de l’alimentation scolaire sur les résultats de l’éducation de façon spécifique à court, moyen et long termes, et plus globalement sur le développement du capital humain ainsi que sur l’économie de la Côte d’Ivoire », a-t-il rassuré, tout en remerciant les partenaires du pays.

Au nom d'Olivia Hantz, représentante du Pam en Côte d’Ivoire, Sévérine Groud, directrice adjointe du Pam a, soutenu que cette étude sera un outil de plaidoyer important pour un investissement durable des politiques dans l’alimentation scolaire. Car dit-elle, investir dans la nutrition, la santé et l’alimentation scolaire est essentiel afin de permettre aux enfants d’atteindre leur plein potentiel, de devenir des adultes productifs et de rompre le cycle inter-générationnel de la malnutrition.

Engagés par le Pam, des experts venus de l’Université de Havard collaboreront avec les acteurs du domaine en Côte d’Ivoire. Ils devront produire, au terme de cette étude, des résultats. Notamment, rendre disponible la cartographie du programme d’alimentation scolaire ; faire connaître dans leurs spécificités, les modalités de mise en œuvre du programme ; le coût unitaire de la prestation des repas scolaires est désormais évalué et connu ; l’impact des programmes sur l’équité est également évalué ; les avantages multisectoriels du programme de repas sont connus...

La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur des cantines scolaires, Jérôme Ayekoe Kobon.



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview