Flash info

Côte d’Ivoire / 210,250 millions FCFA du gouvernement pour le financement de neuf études de recherche scientifique



Le Fonds pour la science, la technologie et l’innovation (FONSTI) a procédé, jeudi 30 septembre 2021, à la distribution de chèques de 20 à 35 millions de FCFA d’un montant total de 210 250 0000 FCFA à neuf équipes de chercheurs, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara.

« Les projets qui ont été présentés sont de grande qualité scientifique et j’ai apprécié que les porteurs de ces projets aient clairement affiché leur ambition d’apporter, concrètement, une contribution à la résolution de certains problèmes auxquels notre pays est confronté », a déclaré le ministre Diawara.

Pr Kouamelan Alain Nicaise fera une cartographie géologique de la partie Sud du sillon de Fetèkro à l’échelle 1/50 000, Steven Sedi une plateforme de transfert d’argent, Me Ekou Paul Arnaud un guide juridique en ligne des usagers de la route, Droguy Yves Narcisse une mini-usine de transformation de la noix de cajou.

Pr Ahonzo-Niamké Lamine Sébastien propose « une approche biotechnologique pour l’obtention de fèves marchandes de cacao de qualité reproductible à travers une fermentation contrôlée par des staters microbiens en vue d’une réduction significative des pertes économiques ».

Pour sa part, Dr Goualié Gblossi Bernadette planchera sur la valorisation agricole des déchets issus de l’aviculture, tandis que Pr Yapi Yapo Magloire consacrera son étude à « une alternative aux anthelminthiques de synthèse par la production et l’utilisation de pellets à base de plantes tannifères locales pour le contrôle de parasitoses gastro-intestinales chez les ovins ».

Pr Yao Kouassi Benjamin voue son travail au développement de procédés innovants « utilisant les ressources naturelles et énergies renouvelables pour le traitement des contaminants émergents déchargés par les effluents des hôpitaux » et Pr Dassé Sery Romuald une étude du « portage du sars-cov-2 et l’état d’immunogénicité chez le personnel de santé à Abidjan ».

Le FONSTI veut « faire plus avec moins » par ce que (il nous faut que nos chercheurs et innovateur apprenne le plus possible avec le moins possible, un changement de paradigme, a l’instar de la Chine et de l’Inde.

Après 13 ans de financement de la recherche académique, le secrétaire général du FONSTI, Dr Sangaré Yaya, affirme avoir compris que la recherche scientifique permet de produire des connaissances mais, que c’est l’innovation qui permettra d’améliorer les conditions de vie de nos populations. « Avec le FONSTI, nous souhaitons mettre l’accent sur la Recherche appliquée et l’innovation. C’est à ce niveau que se trouve la plus-value, la valeur ajoutée », a-t-il affirmé.





Photos inedites



Facebook

Interview