Flash info

Baisse du niveau des élèves: Dr Djofolo Doumbia accuse Mesmin Comoé



L'école est en nette régression depuis quelques années en Côte d'Ivoire. Enseignant-chercheur, Dr Djofolo Doumbia pense que s'il faut faire le procès de "l'éducation nationale", Mesmin COMOE, ancien secrétaire général du tout puissant mouvement syndical des instituteurs (MIDD) et actuel PCA de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d'Ivoire (MUGEFCI), serait le premier responsable de la chute vertigineuse du niveau des jeunes. L'universitaire s'explique ci-dessous dans un pamphlet intitulé "Au nom des braves instituteurs de la Côte d'Ivoire".
Dr Djofolo Doumbia: "Les instituteurs qui s'expriment moyennement aujourd'hui sont la résultante des grèves intempestives de M. Mesmin Comoé"

S'il faut faire le procès de "l éducation nationale " M. Mesmin COMOE serait le premier responsable de la chute vertigineuse du niveau des jeunes, en tout cas, dans une fourchette des 20 dernières années. C'est lui qui a construit son Ascension sociale par le SYNDICALISME CATÉGORIQUE et SUICIDAIRE Pendant qu'il dirigeait son SYNDICAT. sur les 09 mois dédiés aux études dans le préscolaire, le primaire, nos enfants restaient à la maison 5 mois sur 9mois, cela, de façon continuelle et successive. Entre temps, lui se cachait pour faire des diplômes. En termes de jours ouvrés cela donne 1/2 jours sur 5 jours. Or, nous savons tous que le primaire est le socle de toute aventure de formation intellectuelle.

Nous sommes ce que nos instituteurs nous ont légués. Hommage à vous valeureux citoyens qui arpentent les encolures abyssales de nos contrées. Mon respects, messieurs, mes gratitudes mesdames. Les étudiants qui ne savent pas construire une phrase simple, les instituteurs qui s'expriment moyennement aujourd'hui sont la résultante des grèves INTEMPESTIVES de M. Mesmin COMOE. Aujourd'hui, certes, il s'est fait une plus-value au niveau intellectuel mais de grâce, il n'est pas autorisé à s'asseoir dans le fauteuil de juge. Rappelez-vous, mesmin Comoé , a été reçu à la Présidente de la République, pour la première fois, parce qu'il avait mis au chômage 4 mois durant, instituteurs et élèves.

J'ai personnellement retiré mon fils du publique pour le privé alors que les frais décollages surpassaient 3 fois mon salaire. On ne s'assoit pas sur le tombeau de ses victimes pour jouer au balafon. Comptez- vous même, en terme de jours ouvrés, le taux de chômage des élèves primaires sous les mandats de sieur Mesmin Comoé. J'attends fermement les États Généraux de l'éducation décidés par madame le ministre, professeur Mariétou Koné. Non, non. Arrêtons de nous autoflageler, sortons des évaluations mesquines et considérations de proximités. Je ne suis aucunement contre lui. Ce n'est pas ma nature. Je peux aussi bien traiter de ses qualités ( il en possèdent considérablement) comme ses défauts. Mais sur le chapitre de l'enseignement primaire, il doit se considérer comme un genocidaire intellectuel.

Dr Djofolo DOUMBIA

Enseignant-chercheur.





Photos inedites



Facebook

Interview