Flash info

L'Afrique de l'Ouest se Positionne comme Principal Exportateur de Noix de Cajou grâce aux Investissements du Gouvernement Américain



Ce partenariat s’appuie sur l’initiative du gouvernement américain, Prosper Africa qui vise à accroître les échanges et les investissements dans les deux sens, entre les États-Unis et l’Afrique, sachant que près de 32 millions de dollars d’exportations devraient provenir d’activités pour stimuler la production et la transformation de cette précieuse denrée. Selon RRF, qui s'approvisionne en noix de cajou en Afrique de l'Ouest, la région produit actuellement 1,8 million de tonnes métriques (MT) par an.

Bien que ce chiffre paraisse impressionnant, il reste inférieur au volume de noix de cajou cultivées et transformées au Vietnam et en Inde, pays dont les économies ont largement bénéficié d’une augmentation de la demande mondiale de noix de cajou. Néanmoins, l'Afrique de l'Ouest a la capacité de rivaliser avec les autres leaders mondiaux grâce à son potentiel de croissance et sa forte main-d’œuvre.

« Notre mission est de nous approvisionner de manière durable en produits de haute qualité à travers le monde entier. Ce projet est une extension naturelle de notre intégration actuelle sur l’ensemble de la chaîne de valeur et d’approvisionnement », a déclaré Dan Phipps, PDG de RRF. Pour soutenir ce projet, RRF utilisera sa subvention de 3 millions de dollars du Trade Hub en association avec ses propres ressources afin de développer et organiser les exportations de noix de cajou provenant de 10.950 agriculteurs, transformateurs et fournisseurs basés au Nigeria, au Ghana, en Côte d'Ivoire et au Bénin.

Ces acteurs de la chaîne de valeur pourront bénéficier d’un revenu stable et plus élevé grâce à leur collaboration directe avec RRF, dont le chiffre d’affaires global est estimé à 27 millions de dollars dans le délai de 3 ans du partenariat. De plus, les représentants des communautés de RRF et les agents de suivi et d'évaluation recevront une assistance technique sur les bonnes pratiques agricoles (BPA), puis transmettront à leur tour ces connaissances aux communautés à travers des formations.

Le manque de formation est à l’origine des faibles rendements de noix de cajou, des pertes après récolte, et des revenus agricoles inférieurs, comparés à la productivité de noix de cajou par les agriculteurs en Asie du Sud-Est. Grâce à ce projet, les compétences en matière de BAP seront considérablement renforcées au niveau des communautés visées par le partenariat.

Un autre objectif essentiel de ce projet est d'augmenter le volume de noix de cajou transformées en Afrique de l'Ouest. Actuellement, plus de 90 pour cent des noix de cajou brutes cultivées dans la région sont expédiées hors d'Afrique pour être transformées en raison d'un manque de connaissances techniques, d'une infrastructure de transformation déficiente et d'obstacles réglementaires.

Pour inverser cette tendance, RFF construira une usine de transformation de pointe en Côte d’Ivoire, à partir de laquelle les noix de cajou des agriculteurs seront traitées avant d’être expédiées à l’usine de valeur ajoutée de RRF aux États-Unis. D’ici la fin du projet, RRF prévoit exporter 10.664 tonnes de noix de cajou brutes et 668 tonnes de noix de cajou transformées au-delà des niveaux actuels, ce qui permettra aux petits exploitants et aux entreprises en Afrique de l’Ouest de réaliser des ventes durables bien au-delà de la durée du projet.

Au moins 482 emplois seront créés dans le cadre de toutes les activités du projet. « Le Trade Hub a été créé pour accompagner des initiatives ambitieuses et avant-gardistes comme celleci, » a déclaré Michael Clements, Directeur du Trade Hub. « Nous espérons voir bientôt ‘Made in West Africa’ imprimé sur des produits de noix de cajou achetés à travers les États-Unis grâce à ce partenariat avec Red River Foods. »

Après chaque saison de récolte de noix de cajou au Ghana, Red River Foods Ghana verse une prime aux éleveurs de noix de cajou pour les aider à financer l'amélioration de leurs champs de noix de cajou, à acheter du nouveau matériel agricole ou à soutenir l'éducation et la santé de leurs familles.

À propos du West Africa Trade & Investment Hub: Le West Africa Trade & Investment Hub (Trade Hub) est une initiative financée par l’USAID qui catalyse la croissance économique en co-investissant avec le secteur privé pour générer de nouveaux investissements, créer des emplois et augmenter la valeur des exportations régionales et internationales en Afrique de l’Ouest.

À propos de l’USAID : L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) est l’organisme gouvernemental leader des États-Unis qui œuvre pour mettre fin à l’extrême pauvreté mondiale et permettre à des sociétés résilientes et démocratiques de réaliser leur potentiel.

À propos de Prosper Africa : Prosper Africa est l’initiative du gouvernement américain qui vise à accroître substantiellement les échanges et les investissements dans les deux sens, entre les États-Unis et l’Afrique. L'initiative rassemble des services et des ressources provenant de l'ensemble du gouvernement des États- Unis pour aider les entreprises et les investisseurs à obtenir des renseignements sur le marché, à obtenir du soutien pour les transactions et à explorer les possibilités de financement.

À propos de Red River Foods : Red River Foods est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de noix, de graines, de fruits secs et de collations spécialisées. Sa mission est de s'approvisionner en aliments de la plus haute qualité, d'offrir une vision experte du marché et de développer des chaînes d'approvisionnement durables à travers le monde.

Pour les questions médias, veuillez contacter: Olga Balangala, InsiderPR olga@beaninsider.com





Photos inedites



Facebook

Interview