Flash info

Serge Beynaud: '' Je ne communique pas sur tout et n'importe quoi ''



'artiste Coupé-décalé, Serge Beynaud, serait-il en perte de vitesse ? Le concerné s'est prononcé sur le sujet au micro de Media Prime.
Serge Beynaud: ''On ne parle plus trop pour parler. C'est mon travail qui parle à ma place''

Serge Beynaud est incontestablement l'une des valeurs sûres de la musique ivoirienne, et plus particulièrement du Couper décaler. Il a débuté sa carrière en tant qu'arrangeur pour plusieurs artistes ivoiriens. Mais c'est en 2009 qu'il se lance sous les projecteurs avec sa chanson "Kouma lébé" qui a connu un véritable succès. Il a ensuite dévoilé plusieurs chansons qui ont été adoptées par les mélomanes d'ici et d'ailleurs. On peut citer notamment les titres "Corriger corriger", "Tchokora", "Coupé Décalé", "Loko Loko" et bien d'autres.

Considéré comme le principal concurrent de feu Dj Arafat, Serge Beynaud a créé son propre label de production qui a révélé de nombreux jeunes artistes ivoiriens. On peut citer entre autres Mike Alabi, Salvador Plaisir, Ramses Tchikaya et bien d'autres. Depuis la tragique disparition du Beerus Sama, Serge Beynaud poursuit en toute discrétion sa carrière musicale. Il dévoile par moments quelques chansons qui sont fort appréciées par les mélomanes.

Devenu moins actif sur les réseaux sociaux depuis le décès de Dj Arafat, Serge Beynaud serait en perte de régime, selon certains observateurs. Mais pour le concerné, ce n'est pas du tout le cas. L'artiste affirme être passé à une autre étape de sa vie. ''Peut-être que je suis en baisse de propos, et non de régime. Avec le niveau qu'on a maintenant et l'âge, il y a des discours qu'on évite de tenir ou des débats dans lesquels, j'évite d'entrer. Oui, on ne parle plus trop pour parler. C'est mon travail qui parle à ma place. Je suis plus focus sur le travail, sur mes activités. Je sors régulièrement des singles'', a confié Serge Beynaud à Media Prime.

Puis d'ajouter: '' Je ne communique plus sur tout et n'importe quoi. C'est certainement pour cela que certains estiment qu'on ne me sent pas trop. Ceux qui effectueront le déplacement le 18 décembre prochain au Palais de Culture à mon concert, se rendront compte que j'ai encore du coffre, musicalement, scéniquement parlant".





Photos inedites



Facebook

Interview