Flash info

Bingerville : A peine débouchés, des caniveaux déjà remplis d’ordures



Débouchés il y a environ un mois, des caniveaux allant de la Sicogi 2 à la nouvelle gare de Bingerville sont déjà remplis de toutes sortes d’ordures, ainsi que des eaux usées. De part et d’autre de la voie express, l’on peut observer des bouteilles plastiques, des sachets, des restes de nourriture, des excréments d’animaux, etc. dans les caniveaux.

« Quel est le véritable problème des habitants de la commune de Bingerville ? », s’interroge un passant étonné de voir les caniveaux de nouveau insalubres.

Manifestant sa colère par des gestes et des paroles à l’endroit des « usagers pollueurs », il fait des propositions. « Je souhaite que le maire applique la formule du pollueur payeur. Celui que l’on verra jeter un quelconque déchet par terre, sera conduit au poste de police pour payer une amende. Aussi, les commerçants et commerçantes qui ont des magasins en bordure de route ou près des caniveaux se verront amender toutefois que l’on constatera que le caniveau devant leur lieu de commerce est sale », propose-t-il.

Il a cependant souhaité que les populations soient sensibilisées à la question de la propreté avec le soutien des autorités de la commune.

Quant à Alidiou, il pointe du doigt le laxisme des autorités municipales. Il pense que ces dernières ne font pas appliquer le respect des arrêtés municipaux. Entre autres, la divagation d’animaux dangereux, les bruits ou tapages nocturnes, abandon d’ordures et de déchets...

« Je pense que la police municipale doit être réorientée vers sa vraie mission au lieu de passer son temps à se substituer à la police nationale. Des agents de cette police municipale passent leur temps à arrêter les tricycles pour une vérification de pièces », s’est plaint Alidiou, conducteur de tricycle, rencontré devant une supérette.








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview