Flash info

La conquête des marchés extérieurs au menu d’une rencontre d’affaires à Abidjan



Cette rencontre, à l’attention du secteur privé et des structures nationales chargées des questions économiques et commerciales a eu lieu au ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la diaspora.

Les chargés des affaires économiques des ambassades de la Chine, de la Russie et d’Afrique du Sud ont animé le thème « La qualité, une condition impérative pour exporter », soulevant les problématiques sur les exigences pour s’implanter ou pénétrer un marché étranger.

En outre, les participants ont-ils été édifiés sur « Les stratégies de pénétration des marchés internationaux : Expérience de la NSIA, témoignage de M. Jean Kacou Diagou », patron d’un groupe ivoirien opérant dans le secteur de la banque et de l’assurance.

C’était en présence de plusieurs personnalités dont la ministre d’Etat Kandia Camara, des membres du corps diplomatique, du président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Touré Faman, ainsi que des représentants d’organismes publics, privés et des structures d’encadrement des entreprises.

Des acteurs du secteur privé, ont été instruits à travers un atelier qui s’est déroulé sur deux jours, sur les normes d’accès des produits et services aux marchés extérieurs, et le coffre et les outils requis pour signer des contrats commerciaux avec des entreprises étrangères.

Méité Vafléhi, le directeur général de la diplomatie économique, dont la direction a organisé cet atelier, a fait savoir que cette plateforme vise à permettre aux entreprises locales de se déployer et conquérir des marchés extérieurs afin de capter des devises.

Pour Kandia Camara, la cheffe de la diplomatie ivoirienne, cette rencontre d’affaires est une opportunité offerte aux opérateurs économiques pour faire le réseautage et approfondir leurs connaissances en vue de conquérir les marchés extérieurs.

Quant à Touré Faman, il a rappelé l’important rôle joué par les bureaux et services économiques des ambassades dans la coopération économique et le développement des échanges commerciaux entre les différents pays.

Ce, à travers le partage d’informations économiques sur leur pays, l’assistance aux entreprises ressortissantes de leurs pays en visite de prospection économique et commerciale et la facilitation des partenariats entre les entreprises locales.

Toutefois, plaidera-t-il, afin que des conditions d’obtention des visas d’entrée dans certains pays, pour les acteurs du secteur privé ivoirien, soient moins dures afin de faciliter leurs déplacements.

Cet espace, a par ailleurs, permis aux opérateurs économiques d’exposer leur savoir-faire sur des stands.

AP/APA








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview