Flash info

Côte d’Ivoire / L’ARTCI fait le point sur la protection des données personnelles avec ses points focaux



L’Autorité de protection des données à caractère personnel de l’Autorité de régulation des télécommunications en Côte d’Ivoire (ARTCI) a organisé, mercredi 10 août 2022, la première édition des Journées portes ouvertes sur la protection des données à caractère personnel (DCP) pour faire le point sur la mise en œuvre de la réglementation par les entreprises qui les recueillent.

Ouvert par Diawara Mounir, membre du conseil de régulation, qui représentait le président du conseil de régulation, cette première édition a réuni les correspondants à la protection des données personnelles en Côte d’Ivoire qui ont échangé sur les challenges du métier, partagé leurs expériences et envisagé des perspectives dans le but d’assurer une meilleure sécurité numérique des entreprises, organisations et particuliers.

Le profil, les conditions d’emploi et obligations du correspondant à la protection des données à caractère personnel sont définis par un arrêté de novembre 2014, conformément à la Loi n°2013-450 du 19 juin 2013 relative à la protection des données à caractère personnel qui précise la maîtrise du traitement et de la circulation des données à caractère personnel, que ces traitements soient mis en œuvre par des personnes physiques ou morales, les collectivités locales ou par l’Etat.

De la communication de Tieffy Cédric correspondant à la protection des DCP à Banque atlantique de Côte d’Ivoire (BACI) et Nadia Sayon, au Groupement Orange services, il appert que malgré leur dévouement, leur statut et les émoluments restent flous, indéterminés, imprécis, sans protection des missions en dépit de leur rôle central.

Exerçant un nouveau métier aux contours encore flous, le correspondant tient à jour la liste des traitements effectués, détient une copie des codes et mots de passe pour l’accès aux fichiers relatifs aux traitements effectués, assure l’accès à ces données à toute personne concernée qui en fait la demande, veille au respect de la législation en vigueur, signale au responsable de traitement les violations constatées de la législation en matière de protection des données à caractère personnel.

Il notifie à l’ARTCI toute violation de la législation en matière de protection des données à caractère personnel préalablement signalée et non corrigée dans un délai de trois mois à compter du signalement.

Dans le cadre de ses missions, l’ARTCI, instance de régulation et autorité de protection, a lancé le 12 juillet 2022, des contrôles en matière de protection des données personnelles et de vie privée sur l’ensemble du territoire national, une opération qui court jusqu’au 30 novembre 2022.

Cette première Journée portes ouvertes était organisée en partenariat avec l’Association internationale des professionnels de la protection des données personnelles (AIPP) dont la Côte d’Ivoire vient d’intégrer le chapitre « KnowledgeNet », un programme qui rassemble les communautés nationales et sous régionales de la protection de la vie privée par le biais de réunions éducatives gratuites et des activités de réseautage.








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview