Flash info

Côte d’Ivoire : 54 directeurs des Ressources humaines mis en mission dans le cadre de la CMU



Echanger sur les difficultés rencontrées et proposer de nouvelles stratégies en vue d’améliorer le processus d’accès aux soins en faveur des fonctionnaires et agents de l’Etat en activité ou à la retraite. Tel est l’objectif général de l’important atelier d’une journée, initiée par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), au profit des directeurs des Ressources humaines (Drh) du secteur public, le jeudi 28 janvier 2021, au Plateau.

A cette occasion de réflexions et de discussions qui a réuni soixante-seize (76) participants issus de sept (7) Institutions, 47 ministères et secrétariats d’Etat, ainsi que 14 partenaires, Karim Bamba, directeur général de Cnam CI, a insisté sur l’urgence et la nécessité de l’implication des Drh à l’accélération de cet outil de solidarité. « Votre implication s’avère tout autant nécessaire dans toutes les étapes de la mise en œuvre de la Cmu » a-t-il souligné avant d’insister sur le rôle des Drh.

« En effet, qu’il s’agisse de l’enrôlement, de la distribution des cartes d’assurés, du recouvrement des cotisations ou du service des prestations, les gestionnaires des ressources humaines sont un maillon incontournable pour le succès de la Cmu dans l’administration publique » a-t-il rappelé. A l’en croire, au 31 décembre 2020, seulement 2.891.735 personnes soit 12% de la population ivoirienne a été enrôlée à la Cmu. A sa suite, Jean-Jacques Kangah, directeur de Cabinet, représentant le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, a mis les Dhr du secteur public en mission.

« Je vous exhorte à renforcer aux côtés de la Cnam, votre rôle de relais de l’information auprès des personnels des différents ministères et institutions dont vous avez la charge, afin de donner les meilleures chances de succès à la Cmu dans notre pays » a-t-il indiqué. Pour sa part, le directeur de cabinet adjoint du ministère de la Fonction publique, saluant l’initiative, a déploré cependant l’insuffisance du taux d’enrôlement actuel. Qui, affirme-t-il au 31 décembre 2020, était de 545.004 sur 862.721 fonctionnaires et agents de l’Etat, soit 63%.

Nouveau Réveil










Photos inedites



Facebook

Interview