Flash info

Opération ‘’Epervier’’ à Agboville



André Ekponon, préfet du département d’Agboville a procédé le jeudi 20 juin 2019, au lancement de l’opération de sécurisation ‘’Epervier sur Agboville’’.

Initiée par la Direction Générale de la police nationale, l’opération ‘’Epervier’’ d’Agboville est née de la sollicitude des chefs de village, à la suite de récurrents conflits associés souvent à des conflits intercommunautaires. Mais attribués en réalité à un trafic croissant de la drogue parmi les jeunes, ainsi qu’à la présence de bandits de tout acabit, selon les conclusions des nombreuses réunions tenues par la chefferie, les cadres et les élus pour endiguer le phénomène des violences répétées sur les bords de l’Agneby.

D’où la demande de renforcer la sécurité, obtenue par les chefs auprès de la Direction Générale de la Police, à travers la réalisation de cette opération ‘’Epervier’’, consistant à rassurer les populations avec une présence massive d’éléments des forces de l’ordre.

 

Alors, pour la réussite de cette opération qui intervient dans les localités où la criminalité semble monter d’un cran, le préfet de Police d’Abidjan, le commissaire divisionnaire major, Dosso Issiaka, représentant la tutelle et le préfet de région, André Ekponon, ont demandé la franche collaboration des populations par l’apport de renseignements dignes de foi.

Opération ‘’Epervier’’ à Agboville

Constituée de nombreuses entités de la police, telles que le GMI (Groupement Mobile d’Intervention), la BAE (Brigade Anti Emeutes), la Brigade anti criminalité (BAC), la police Criminelle et la DPSD(Direction de la police des stupéfiants et des Drogues etc., l’opération ‘’Epervier’’ a aussi pour rôle principal l’identification, la destruction des fumoirs ainsi que l’interpellation des dealers et des consommateurs de stupéfiants.

L’opération ‘’Epervier’’ visant à anticiper sur des faits de criminalité pour mettre hors d’état de nuire des brebis galeuses sur tout le territoire ivoirien, a eu des résultats plausibles là où elle s’est déjà déployée, notamment dans le district d’Abidjan, à Attécoubé, Abobo, Koumassi et Cocody et à l’intérieur du pays , précisément à N’douci, selon la police.










Photos inedites



Facebook

Interview