Flash info



Lutte contre le chômage des jeunes, Insertion socio-professionnelle : Le Ministre Mamadou Touré crée un cadre d’échange avec des Entreprises privées et publics



Dans le but de remercier les Entreprises privées et publics pour leur contribution à la réussite des programmes d’insertion socio-professionnelle destinés aux jeunes et de renforcer les liens de collaboration pour une bonne continuité dans la mise en œuvre des projets emploi, le BCP-Emploi et l’Agence emploi jeunes (AEJ), deux structures sous-tutelles du ministère de la Promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, ont organisé jeudi 7 Mars 2019 une rencontre dénommée « diner en l’honneur des entreprises citoyennes ».

Ce cadre d’échange convivial entre partenaires privés et publics a eu lieu à l’hôtel Pullman au Plateau.

L’objectif majeur de ce diner, à en croire les initiateurs, est de remercier les entreprises pour leur engagement mais aussi de rappeler et renforcer les acquis des différents partenariats développés dans la mise en œuvre des projets. Plus spécifiquement, ce diner a permis de montrer l’impact de l’engagement du secteur privé et du secteur public sur la problématique du chômage des jeunes, d’honorer les entreprises impliquées dans la réussite des projets d’insertion en faveur des jeunes pilote et d’inciter les entreprises qui ne sont pas encore partenaires à s’intéresser et s’impliquer sur question de l’emploi des jeunes.

Au cours de son adresse, le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, le Ministre Mamadou Touré a exprimé sa reconnaissance aux entreprises citoyennes pour leur appui et leur accompagnement dans la lutte contre le chômage des jeunes. « J’exprime, également, toute la gratitude de l’Etat à l’ensemble des acteurs, ici présents, aussi bien de la société civile, du secteur public que du secteur privé qui contribuent, avec succès, à l’atteinte des objectifs fixés », a-t-il exprimé. Poursuivant, il a exhorté les entreprises citoyennes, en dépit des différences, à contribuer aux côtés de l’Etat de Côte d’Ivoire à « préparer les jeunes ivoiriens à la vie, en leur donnant la possibilité de trouver un emploi décent, de gagner leur vie et de contribuer à celle de la communauté et de la société auxquelles ils appartiennent ». 

Pour finir, il a plaidé auprès des entreprises qui ne sont pas encore partenaires à s’engager et à s’impliquer dans la lutte contre le chômage des jeunes en Côte d’Ivoire.
Cette rencontre a enregistré la participation des responsables des institutions des systèmes des nations unies.










Photos inedites



Facebook

Interview