Flash info

Coopération Sanitaire entre la Côte d’Ivoire et le Mali : Ce que le ministre malien pense de l’hôpital général Félix Houphouët Boigny d’Abobo



Evoquant les raisons de sa visite en Côte d’Ivoire, le ministre malien a dit être venu dans le cadre de la relation bilatérale entre les deux pays. Il s’est réjoui du travail abattu par le Président de la République qui permet aux populations ivoiriennes de se soigner dans de bonnes conditions. « Je voudrais commencer par dire toutes mes félicitations au gouvernement de Côte d’Ivoire, précisément à mon grand-frère Alassane Ouattara qui a bien voulu faire de cet hôpital une réalité pour la population qui souffre. J’étais impressionné, j’ai fait le tour et j’ai compris qu’on a ajusté l’architecture de l’hôpital au parcours du malade moderne. Tous les services sont présents, la qualité du matériel qu’on trouve ici est pratiquement l’équivalent qu’on pourrait trouver dans n’importe quel hôpital d’un pays développé. Je suis d’autant plus touché que cet hôpital soit à Abobo. Ça prouve que le président voudrait vraiment faire de l’accès universel au soin et une réalité pour tous » a-t-il dit.

Il a fait savoir que cet hôpital est un modèle à suivre. Il a annoncé qu’il réhabilitera l’hôpital Gabriel Touré de Bamako à l’image de celui d’Abobo. « Nous voulons faire de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako aussi un modèle. Nous sommes en partenariat et j’essaie de tirer le maximum de leçon de cette expérience pour faire en sorte qu’on puisse aller vite à Gabriel Touré. Et, on voudrait avoir le privilège avec le ministre ivoirien, un jour de venir à Bamako et visiter l’hôpital Gabriel Touré qui sera réhabilité et qui sera certainement l’équivalent de ce bijou que j’ai vu aujourd’hui. »

Le Ministre de la santé et de l’Hygiène Publique, Eugène Aka Aouélé, a annoncé que cet hôpital est une vision du Chef de l’État, qui compte continuer dans cette lancée afin d’offrir aux ivoiriens des qualités de soins. « Je voudrais dire aux ivoiriens que cet hôpital est la démonstration de ce que le président Alassane Ouattara a engagé dans la mise à disposition des ivoiriens des soins de santé de qualité à tous les ivoiriens. Le ministre l’a bien dit, nous sommes ici à Abobo et aujourd’hui, les ivoiriens doivent être des témoins majeurs de ce que en matière de santé, il n’y a aucune discrimination. C’est un signal fort qui est donné ici. Il faut dire aussi qu’en réalité le programme du président Alassane Ouattara est à ses débuts. Ce qui a été fait à Abobo sera fait sur toute l’étendue du territoire national. Et dans un mois ou deux mois, vous aurez d’autres inaugurations que ce soit à Yamoussoukro, à Korhogo, Daloa etc. Pour dire qu’il n’y a pas de localité privilégiée aujourd’hui en matière de soins de santé. Aujourd’hui, nous avons reçu le Mali et il y a de cela trois jours le Bénin était là. Juste pour dire qu’en matière de santé, l’Afrique de l’Ouest est en avance. » a -t-il conclu.





Photos inedites



Facebook

Interview