Flash info

Côte d'Ivoire: "la grâce présidentielle accordée à Gbagbo ne répond pas aux besoins de nos compatriotes" (Katinan Koné, porte-parole du PPA-CI)



La grâce présidentielle accordée samedi dernier par le Président ivoirien Alassane ouattara à son prédécesseur Laurent Gbagbo '' ne répond pas aux attentes légitimes'' des ivoiriens, a soutenu mardi à Abidjan, Justin Katinan Koné, le porte-parole du Parti des peuples africains-Côte d'Ivoire ( PPA-CI).

'' ( ...) L’annonce du 06 août 2022 de la grâce présidentielle  accordée au président Laurent Gbagbo ne répond pas aux attentes légitimes de nos compatriotes'', a dit M. Katinan réclamant la prise d'une loi d'amnistie en lieu et place de la grâce présidentielle.

Le porte-parole du parti de Laurent Gbagbo s'exprimait à la '' Tribune du cinquième numéro de PPA-CI'' ( une plateforme d'échanges avec la presse), consacrée à la réaction de ce parti après les mesures prises par le chef de l'Etat à la faveur de la célébration de l'an 62 de l'accession à l'indépendance de la Côte d'Ivoire.

'' Le PPA CI se félicite de la libération du contre-Amiral Vagba Fassignaux et du commandant Jean Nöel Abehi, du dégel des avoirs du Président Laurent Gbagbo et du rappel de sa rente. Cependant, le PPA-CI demande l’application des recommandations du dialogue politique. Notamment, la libération de tous les prisonniers civils et militaires, l'arrêt des poursuites contre les responsables politiques de l'opposition, la prise d’une loi d'amnistie en lieu et place de la grâce présidentielle, le retour sécurisé des exilés, la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI)'', a fait savoir le porte-voix du PPA-CI.

Par ailleurs, M. Katinan a encouragé le président de la République '' à œuvrer pour une paix durable'' assurant que son parti est disposé ''  à toujours agir pour la recherche d’une réconciliation vraie et sincère sans calcul politicien’’.

Auparavant Katinan Koné a estimé que la condamnation de l'ex-Président Laurent Gbagbo en 2018 pour le '' Braquage de la banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO)'' ne répond sur aucun fait réel''.

Samedi dernier, dans un discours solennel à la nation délivré à la veille de la célébration de l'an 62 de l'accession à l'indépendance de la Côte d'Ivoire, le Président Alassane Ouattara a annoncé la signature d'un décret accordant la grâce présidentielle à son prédécesseur Laurent Gbagbo, le dégel de ses avoirs ainsi que le paiement des arriérés de sa rente viagère.

Laurent Gbagbo, rappelle-t-on avait été condamné en 2018 à 20 ans de prison par la justice ivoirienne pour '' Braquage de la BCEAO''.



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview