Flash info

Présidentielles 2020 : Claude Gohourou, président PECI, annonce sa candidature



Créé en décembre 2018, le Parti Ecologique de Côte d’Ivoire (PECI) aura un candidat à l’élection présidentielle de 2020. L’information a été donnée ce mardi 4 août par son président Claude Gohourou qui était face à la presse à la salle de conférence du Musée des civilisations.

« Cela fait deux années que nous avons décidé de proposer une nouvelle offre politique aux Ivoiriens. Nous sommes aujourd'hui dans l'action politique de notre pays. Le PECI, après avoir fait plusieurs constats (économie, santé, social), les verts ont décidé de participer aux élections présidentielles de 2020. Le candidat sera investi le 18 août au cours d'une convention ». a-t-il annoncé.

A cette convention, Claude Gohourou a décidé de se porter candidat pour défendre les couleurs du PECI à la future présidentielle. Son objectif est de gagner cette élection pour travailler à la préservation de l’environnement et à la gestion ainsi qu’au traitement des déchets dans la transparence.

« Le constat est amer ! La question de la forêt ivoirienne est triste et alarmante. Les différents gouvernements successifs n'ont pas mis la préservation de l'environnement au cœur de l'action gouvernementale. L'impact de la pollution sur l'homme est triste et palpable en côte d'Ivoire. Nos petits étangs d'eau sont détruits par des orpailleurs clandestins. Alors que l'on cherche à fournir de l'eau potable aux populations. Comment les déchets sont traités et utilisés? », s’est-il interrogé.

Puis de promettre : «Quand nous seront aux affaires, nous allons redorer le couvert forestier en côte d'Ivoire. Nous allons traiter avec transparence les déchets qui sont déversés dans nos eaux. »

Abordant l’actualité politique, le président du PECI a invité le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly Kuibiert, à faire en sorte qu’aucun acteur majeur de la politique ivoirienne ne soit exclu de la liste électorale.

« Nous voulons saluer la CEI dans sa démarche de transparence en donnant le fichier de la liste électorale à chaque parti politique. Nous voulons profiter pour dire au président de la CEI de faire en sorte que la transparence et la fiabilité prévalent. Car nous avons appris qu’il y a des personnalités de premier plan qui ont été exclu de cette liste. Heureusement, le président de la CEI a dit que les partis politiques peuvent faire des recours. Que la CEI fasse en sorte que ces recours soient bien étudiés », a-t-il recommandé.

Et d’insister : « Cette tension palpable qui se lit et se voit peut être diluée par la CEI. Il y a eu des personnalités que la loi empêchait d’être candidat ici. Mais des décisions ont été prises ici pour préserver un climat de paix.»





Photos inedites



Facebook

Interview