Flash info

Côte-d’Ivoire: La plateforme de Bédié pourrait mener à une réconciliation des deux tendances du FPI, selon Guikahué



La plateforme de l’opposition annoncée par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire Henri Konan Bédié peut aboutir « à une réconciliation » des deux tendances du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) conduites par l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan, selon le secrétaire exécutif du PDCI Maurice Kakou Guikahué.

M.Bédié « a décidé d’aller à la réconciliation avec tout le monde et dans ce vaste système, on peut aller à la réconciliation du FPI », a affirmé M. Guikahué, invité du « fauteuil blanc » du quotidien Nouveau Réveil, une tribune d’échange avec les journalistes initiée par le journal proche du PDCI.

En quête d’une nouvelle alliance depuis sa rupture avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara, le PDCI a déjà échangé avec les leaders des deux tendances du FPI, confronté à une crise interne, dans le cadre d’une nouvelle plateforme.

« Nous sommes dans une phase de réconciliation, ce qui nous intéresse, c’est le parti FPI et MM. Gbagbo et Affi sont du FPI. il faut tourner la page du passé », a répondu le secrétaire exécutif du PDCI, interrogé sur les rivalités internes au FPI.

Après son retrait du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel), Henri Konan Bédié a annoncé une plateforme réunissant toutes « les forces vives de la nation pour faire face à la déstabilisation des partis politiques ».

« Ce n’est pas une plateforme électorale « , car « chaque parti est autonome », a clarifié Maurice Kakou Guikahué, pour qui « le PDCI veut jouir de sa souveraineté ».

L’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro « fait bel et bien partie de » cette plateforme » qui regroupe une trentaine de partis politiques.

Concernant la présidentielle de 2020, M.Guikahué a rappelé que son parti préparait une convention pour la désignation du candidat du PDCI, « devenu attractif » avec « de courageux et déterminés militants ».

Il a affirmé qu’il « ne pense même pas a (sa propre) candidature » mais assuré que Henri Konan Bédié « est présidentiable ».





Photos inedites



Facebook

Interview