Flash info

Côte-d’Ivoire: Neuf manifestants «manipulés» contre le nouveau maire du Plateau interpellés pour « trouble à l’ordre public »



Les protestations contre le maire élu de la commune du plateau de la part de jeunes, partisans de ses adversaires battus aux municipales du 13 octobre, se sont soldées par 9 interpellations par la police.

Toutes les personnes interpellées ont été relâchées dans la même journée de mardi 14 mai.

Le mardi 14 mai 2019, un groupe de partisans des adversaires RHDP de Ehouo, manipulé par Séa Jean Honoré et ses acolytes RHDP/RDR, composé de jeune filles et de jeunesse gens, accompagnés de quelques agents municipaux, se disant engagés à faire triompher la justice, ont été gazés par la police alors qu’ils manifestaient pour exiger la suspension de Jacques Ehouo à la tête de la mairie.

Neuf participants à la marche, dont William Koffi, cadre du mouvement PDCI Renaissance et se présentant comme leader de jeunesse du plateau ainsi que ses compagnons Ahmed Diallo, Claver Taki et Abel Guei Tia ont été interpellés et conduits à la préfecture de police.

Dans une motion lue bien avant l’interruption de leurs actions par la police, ces manifestants ont souhaité que Jacques Ehouo soit suspendu de ses fonctions pour qu’il aille se blanchir devant la justice. Ils comptent se battre pour la manifestation de la justice dans la commune des affaires.

Ces jeunes dont certains n’ont pas pu obtenir des emplois auprès de la nouvelle équipe municipale, espèrent une révocation du maire nouvellement élu.

Liman Serge avec agences





Photos inedites



Facebook

Interview