Flash info

Mali: L'armée neutralise 48 terroristes dont des Ivoiriens présumés



Au Mali, l’armée assure avoir mis en déroute un groupe de terroristes qui ont attaqué simultanément 3 localités du nord du pays ce mercredi 27 juillet. Selon les informations de l’Etat-Major, les Famas bien qu’elles ont perdu une dizaine d’hommes dans leur rang, ont infligé une cinglante réplique aux terroristes. Le bilan fait état de 48 terroristes tués dont certains auraient des papiers d’identité ivoirienne.
L'armée du Mali héroïque face aux terroristes

La menace terroriste est de plus en plus croissante au Mali avec des vagues d’attaques coordonnées par des groupes terroristes. La dernière en date est celle de ce mercredi 27 juillet 2022 dans les localités de Sokolo, de Sévaré et de Kalumba.

Selon un communiqué de l’Etat-Major des armées publié dans la nuit du mercredi 27 juillet 2022, les terroristes auraient attaqué simultanément les positions des forces armées maliennes dans ces localités mais ces dernières ont fait preuve d’une promptitude et d’une bravoure dans leur réaction.

La riposte menée par les Fama dans les airs et au sol a permis de mettre hors d’état de nuire 48 terroristes qui ont été tués.

Des actions des hélicoptères de l’armée malienne ont permis de neutraliser des Pick-up, des matériels des terroristes qui voulaient prendre la poudre d’escampette.
Des présumés ivoiriens parmi les terroristes

A en croire l'armée malienne, certains terroristes abattus seraient de nationalité ivoirienne puisqu'elle assure avoir découvert des pièces d'identité estampillé "Côte d'Ivoire" sur loin d'entre eux. " un certificat de résidence portant le

numéro 1179/PU-2 Man en date du 23 novembre 2018, prouvant l’établissement de l’un des assaillants dans un pays voisin, a retenu l’attention des services compétents", peut-on lire dans le communiqué.

Cette découverte de l'armée malienne intervient dans un climat glacial entre le Mali et la Côte d'Ivoire suite à l'arrestation de 49 militaires ivoiriens à Bamako le 10 juillet dernier que le Mali soupçonne d'être des mercenaires.
Des terroristes en perdition

Pour le haut commandement militaire au Mali, le nouveau mode opératoire qu’utilisent désormais les terroristes notamment leurs attaques sur les populations civiles, l’utilisation d’engins explosifs illustrent à bien des égards leur aveu d’impuissance face à la capacité de résistance et de résilience de l’armée malienne.

Par ailleurs, l’armée invite les populations civiles a ne pas céder à la panique ni à la peur devant ces terroristes en perte de vitesse.



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview