Flash info

Coronavirus: Trump n'exclut pas de demander des réparations à la Chine



Donald Trump a évoqué ce lundi 27 avril la possibilité de demander à Pékin de payer des milliards de dollars de réparations pour les dommages causés par le nouveau coronavirus, apparu dans la ville chinoise de Wuhan.

 

« Nous sommes mécontents de la Chine », la maladie « aurait pu être arrêtée à la source et ne se serait pas répandue dans le monde entier ». Lors de son point-presse quotidien consacré à la pandémie, qu'il avait boudé pendant 24 heures, le président américain a lancé une manière de contre-attaque, lui qui est en difficulté après avoir appelé à s'injecter du désinfectant pour lutter contre le Covid-19. Le locataire de la Maison Blanche a repris ses accusations contre Pékin, dans la lignée d'une « guerre des mots » où il pestait déjà contre le « virus chinois ».

Depuis des semaines, Donald Trump accuse la Chine d'avoir tardé à informer le monde sur l'ampleur de la maladie et de minimiser le nombre de morts sur son territoire. Son administration a également fait savoir qu'elle n'excluait pas que le nouveau coronavirus ait été propagé, accidentellement, à partir d'un laboratoire de recherche sur les chauves-souris à Wuhan. Le 18 avril, Donald Trump avait déjà mis en garde la Chine contre d'éventuelles « conséquences » si elle était « sciemment responsable » de la pandémie de coronavirus.

« Beaucoup plus d'argent » que l'Allemagne

Cette fois-ci, le milliardaire a monté d'un cran ses menaces : la Chine pourrait devoir payer. « Il y a plusieurs moyens d'engager sa responsabilité, nous menons une enquête très sérieuse » à ce sujet, a lancé Donald Trump. L'idée est inspirée d'une demande de l'Allemagne. Une journaliste a d'ailleurs interrogé le président sur un éditorial du magazine allemand Bild qui demandait à Pékin de verser 165 milliards de dollars de réparations à Berlin.

 

La suite sur RFI





Photos inedites



Facebook

Interview