Flash info

Les Etats-Unis vont taxer les importations des quatre pays de l’UE ayant aidé illégalement Airbus



Dans la foulée du feu vert donné pMédia d’appel ar l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’administration Trump passe à l’action après la condamnation d’Airbus pour subventions illégales à ses avions gros-porteurs, mais de manière moins brutale que prévu.

L’OMC a donné aux Etats-Unis, mercredi 2 octobre, le droit d’imposer des droits de douane de 7,5 milliards de dollars (6,9 milliards d’euros) sur les importations européennes. Un record historique. Le département du commerce va taxer en priorité les importations en provenance des quatre pays responsables de l’aide illégale à Airbus, à savoir la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne. L’administration Trump compte pour l’instant taxer à hauteur de 10 % les avions civils et pénaliser à hauteur de 25 % de nombreuses importations agricoles et industrielles européennes.

Après cette victoire juridique, les Etats-Unis qui entendent jouer la légalité, demandent la convocation d’une réunion à l’OMC, le 14 octobre, qui devrait valider automatiquement leur liste, et prévoient d’appliquer leurs pénalités le 18 octobre. Les Etats-Unis font remarquer que l’Union européenne (UE) n’a pas le droit d’appliquer de contre-mesures à celles décidées par les Etats-Unis dans ce cas précis.
Le vin français et espagnol seront taxés

Sur la liste des produits taxés à 25 %, publiée par le représentant au commerce Robert Lighthizer, figurent les vins français et espagnols, l’huile d’olive espagnole, le whisky écossais, les draps et les couvertures britanniques, le café, les couteaux et les machines allemandes et des fromages de toute l’Europe, secteur très sensible chez les agriculteurs américains frappés par une crise laitière. Les produits en cuir n’y figurent plus, ce qui protège la maroquinerie des groupes de luxe français comme LVMH.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le Wisconsin, « Normandie américaine » face à la crise du lait

« C’est une grande victoire pour les Etats-Unis », a déclaré, mercredi, à la Maison Blanche, Donald Trump, qui a ironisé sur la décision de l’OMC concernant une plainte déposée par ses prédécesseurs. « Les victoires ont lieu maintenant parce qu’ils savent que je n’aime pas l’OMC et ils veulent être sûrs que je suis content. »





Photos inedites



Facebook

Interview