Flash info

Gambie: le témoignage d’une victime présumée de Yahya Jammeh



Une semaine après les accusations d'agressions sexuelles contre l'ancien président gambien, des témoignages sont rendus publics. Les révélations de Human Rights Watch sur la prédation sexuelle de Yahya Jammeh permettent de faire avancer la parole des victimes. Parmi elles, Toufah Jallow, qui accuse l'ancien président de viol, a reçu de vibrants soutiens.

Mariatou Sarr ne connaissait pas l'histoire de sa camarade Toufah Jallow. Les deux femmes ont passé le concours Miss Gambie en 2014. C'est Toufah qui est alors couronnée, et qui tombe finalement sous l'emprise de Yahya Jammeh, qu'elle accuse de viol.

Aujourd'hui, Mariatou Sarr découvre ce que signifiait vraiment le concours de Miss Gambie : « Je n'ai jamais su ce qui s'était réellement passé. À plusieurs reprises, je me suis demandé : pourquoi, tout d'un coup, nous n'avons plus de nouvelles de Toufah ? Aujourd'hui, c'est la première fois que j'entends la vérité et c'est poignant. »

Un premier pas important

Depuis la publication de son témoignage, Toufah Jallow a lu des commentaires négatifs sur les réseaux sociaux. Mais elle ne se décourage pas pour autant et mesure l'impact positif de ses révélations. « Je sais que certaines personnes sont surprises par mon témoignage. Cela vaut pour mes frères ou d'autres garçons, qui entendent pour la première fois dans ce pays une victime raconter le viol qu'elle a subi. »

Le discours de Toufah Jallow est l'un des plus importants entendus depuis très longtemps, estime Haddy Mboge Barrow, militante féministe : « Nous avons l'espoir que le témoignage de Toufah, en tant que Gambienne, va permettre de nous unir pour commencer le combat dans nos foyers, parce que c'est là qu'il doit commencer. »

Toufah Jallow a reçu le soutien du ministre de la Justice et de la Commission vérité et réconciliation qui devrait la faire témoigner prochainement.





Photos inedites



Facebook

Interview