Flash info

Forte frappe indienne contre une «base terroriste» au Cachemire pakistanais



Deux semaines après l’attentat meurtrier qui a tué quarante militaires indiens au Cachemire, l’Inde a riposté ce mardi 26 février au matin. L’armée de l’Air déclare avoir bombardé en territoire pakistanais une base de l’organisation terroriste jugée responsable de cet attentat. Islamabad et New Delhi ont confirmé ces frappes « chirurgicales », que l’Inde avait promis au lendemain de l’attentat-suicide du 14 février 2019.

On attendait une réponse militaire de l’Inde après l'un des attentats parmi les plus meurtriers perpétrés contre son armée depuis trente ans, écrit notre correspondant à New Delhi,Antoine Guinard. Vers 3h30 du matin ce mardi 26 février, douze avions de chasse Mirage 2000 de l’armée de l’Air indienne ont foncé vers la bourgade de Balakot où se situent plusieurs camps d’entraînement du Jaish-e-Mohammed.

lire la suite sur





Photos inedites



Facebook

Interview