Flash info

Le gouvernement veut des enseignants « responsables » pour le système éducatif



Le gouvernement veut des enseignants « responsables » pour le système éducatif ivoirien, a traduit, samedi, à Abidjan, la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, procédant au lancement des épreuves de composition du concours de recrutement des instituteurs adjoints.

« J’ai vu qu’il y a de l’engouement pour le métier d’enseignant. Mais j’ai dit aux candidats qu’ils doivent avoir de la passion pour le métier, aimer les enfants pour être de bons enseignants », a déclaré Mme Camara après avoir lancé le concours au collège moderne du Plateau.

La passion pour le métier d'enseignant et l'amour des enfants devraient susciter chez l'enseignant plus de responsabilité et d'engagement pour transmettre le savoir nécessaire à la production "de grands hommes, de grands pilotes et philosophes" dont on s'émerveille parfois, a-t-elle souligné.

Elle les a exhortés à avoir pleinement conscience des contraintes et avantages de leurs futures responsabilités d’autant plus qu’ils seront principalement affectés en zone rurale où le gouvernement travaille à un accès de tous les enfants à l’éducation dans le cadre de la politique de scolarisation obligatoire.

58 637 candidats sont en lice pour 6000 postes cette année.

Dans la foulée, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, lance ce dimanche, le concours de recrutement exceptionnel de 10 300 enseignants (5 300 dans le primaire, 3000 professeurs de collège et 2000 de lycée).

Ce recrutement exceptionnel s’inscrit dans la politique sociale du gouvernement pour soulager les parents d’élèves qui étaient obligés de supporter les émoluments d’enseignants bénévoles dans les établissements en manque d’enseignants.





Photos inedites



Facebook

Interview