Flash info

Le rappeur français Maître Gims annonce un studio d'enregistrement «gratuit» à Abobo



« Le projet de création d'un studio d'enregistrement ici est très sérieux. C'est une très bonne idée de créer un studio d'enregistrement ici à Abobo. Dans le fonctionnement de ce studio, il faudrait que ce soit gratuit pour les artistes les plus démunis et les grands artistes devront payer», a annoncé Maître Gims au cours d'une rencontre d'échanges avec les artistes et les jeunes d'Abobo qui s'est déroulée dans une ambiance électrique à la mairie.

Le rappeur français a été invité à Abobo par Hamed Bakayoko, le ministre ivoirien de la défense, par ailleurs, nouveau maire de cette commune.

« On m'a soumis le projet de parrainer un jeune artiste d'ici à l'issue d'un concours. J'ai trouvé cela intéressant. Je vais apporter mon soutien au vainqueur de ce concours. On m'a tendu la main dans ma carrière, donc c'est à mon tour de tendre la main», a également promis l'artiste expliquant que le but, « c'est de faire sortir un talent de ce quartier ».

Avant lui, Hamed Bakayoko, le premier magistrat d'Abobo, a fait  savoir aux jeunes de sa commune que « j'ai invité Maître Gims pour qu'il puisse vous inspirer. Il est une grande fierté parce que c'est le succès d'un jeune qui s'est battu».

Selon la « conviction » de  M. Bakayoko, pour réussir dans la vie,  il faut s'inspirer de modèles. « J'ai voulu qu'il vienne vous apporter son énergie, son aura pour que vous soyez aussi des succès pour Abobo », a-t-il déclaré, annonçant successivement lui-aussi, la création du studio d'enregistrement (sus-indiqué) et un concours artistique dont le vainqueur sera parrainé par Maître Gims.

Avant cette rencontre d'échanges avec les jeunes de cette commune, Maître Gims a visité le lycée municipal d'Abobo où il a communié avec les élèves de cet établissement.

APA





Photos inedites



Facebook

Interview