Flash info

Le Conseil économique, social, environnemental et culturel conseille un « encadrement » des influenceurs et web-humoristes



Les membres du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) ont adopté, mardi 29 novembre 2022 à Abidjan Plateau, des projets de Rapports et d’Avis sur le thème “Des phénomènes et des metiers nouveaux: l’impact socio-économique des Influenceuses, Influenceurs et Web-humoristes”, au cours d’une séance plénière.

Voté à l’unanimité des 73 conseillers présents, le texte sera soumis au Gouvernement. “A côté de la démocratie représentative, portée par les deux Chambres du Parlement, il nous revient, acteur de la démocratie participative, de nous inviter dans les réflexions stratégiques, en posant, en toute objectivité, le diagnostic de notre société et de formuler des propositions de solutions limpides, simples d’application, avec un impact réel sur le quotidien de nos vaillantes populations”, a justifié le Président du CESEC, Dr Eugène Aka Aouélé.

Le projet d’Avis, élaboré par la Commission Communication et Nouvelles technologies, présidée par Konan Kouassi Venance, a été soumis aux quatre autres commissions pour amendements.

Ainsi, tour à tour, les porte-parole des Commissions des Affaires économiques et financières; des Affaires agricoles et domaniales; des Affaires sociales et culturelles ainsi que la Commission Environnement et qualité de vie ont salué le travail accompli par le groupe conduit par Konan Venance. Ils ont donc endossé le texte, avant que le document ne soit entériné unanimement par les conseillers présents, à main levée, sous réserve des amendements à insérer.

Entre autres propositions, le projet d’Avis souligne l’importance de la communication à travers les réseaux sociaux, qui constituent une opportunité et des sources d’emplois et de recettes fiscales. Aussi, les recommandations sont-elles relatives, entre autres, à un encadrement, par l’Etat, du secteur afin qu’il évolue dans le respect des lois de la République et dans l’observance des bonnes moeurs.

Les propositions portent aussi sur le renforcement des campagnes de sensibilisation à travers les réseaux sociaux, la poursuite contre les faits de violation des lois de la République et des bonnes moeurs sur ces réseaux sociaux, le renforcement de la coopération avec les multinationales du secteur en vue de la protection de la souveraineté nationale, la formalisation des metiers connexes du numérique en lui fixant un statut stable, etc.

Cette mandature du CESEC est placée sous le thème ‘’Développement de l’économie sociale et solidaire’’, avec un Plan stratégique décliné en six axes, pour la période 2022-2026. La Chambre consultative comprend 115 conseillers.

(AIP)



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview